Galerie photos : l’usine de Banania de Courbevoie en 1958

Galerie photos l'usine de Banania de Courbevoie en 1958

Revivez l’activité de l’usine de Banania en 1958, comme si vous y étiez ! 

L’usine Banania est construite en 1914. Après l’invasion de 1940, l’usine ferme. Elle est bombardée en 1943 et reconstruite sur place. Suite à  l’incendie de l’usine de Vernon, une partie de l’activité est transférée à Courbevoie où l’usine est reconstruite. La production de Banania passe alors de 2500 tonnes en 1952 à 5000 tonnes en 1954. 

En complément de notre précédent article consacré à Banania de 1914 à 1976, c’est l’usine telle qu’elle a été photographiée en 1958 que nous vous invitons à visiter, à travers ce reportage filmé à l’intérieur de l’usine.

L'usine Banania de Courbevoie. Vue de la rue Lambrechts en 1929 DR
L’usine Banania de Courbevoie. Vue de la rue Lambrechts en 1929 DR

Voici le plan d’implantation de cette usine Banania Rue de Lambrechts à Courbevoie.

Plan Courbevoie Usine Banania (jaune) et Eglise (bleu) Archive de Courbevoie avant guerre
Plan Courbevoie Usine Banania (jaune) et Eglise (bleu) Archive de Courbevoie avant guerre

Un projet de surélévation (ci-dessous) est conçu en 1964.

Projet de surélévation de l'usine Banania à Courbevoie en 1964 © Archives de Courbevoie
Projet de surélévation de l’usine Banania à Courbevoie en 1964 © Archives de Courbevoie

L’usine ferme définitivement en 1976.

Les différentes étapes de la fabrication à l’expédition

Ce schéma reprend les différentes opérations de la fabrication du banania, jusqu’à son expédition aux clients.

Schéma général des différentes opérations de préparation du Banania dans l’usine de Courbevoie
Schéma général des différentes opérations de préparation du Banania dans l’usine de Courbevoie

1. La bluterie des farines

Le traitement des crèmes de céréales est l’aspect le plus singulier de la préparation du Banania. On additionne du lait aux farines et on mélange la pâte obtenue dans un pétrin.

A gauche le four-tunnel, à droite le stockage des sacs de Farines Usine Banania 1959©SHC
A gauche le four-tunnel, à droite le stockage des sacs de Farines Usine Banania 1959©SHC

Un fois le produit homogène et de bonne consistance, on le dépose dans un cylindre-moule couplé au four-tunnel de manière à fabriquer les biscuits.

Cylindre-moule couplé au four-tunnel Usine Banania 1959 ©SHC
Cylindre-moule couplé au four-tunnel Usine Banania 1959 ©SHC

2. La cuisson des biscuits dans le four-tunnel

Ci-dessous on voit le détail du moule cylindre qui va découper la pâte en rectangle en forme de biscuit.

Détail du cylindre moule au départ du four-tunnel Usine Banania 1959 ©SHCBA
Détail du cylindre moule au départ du four-tunnel Usine Banania 1959 ©SHCBA

Ceux-ci passent dans l’immense four tunnel électrique de 30 mètres de long.
A la sortie de celui-ci les biscuits prennent le chemin du broyage afin de les transformer en une poudre fine.

Départ de la chaîne de cuisson des biscuits Usine Banania 1959 ©SHC
Départ de la chaîne de cuisson des biscuits Usine Banania 1959 ©SHC
Autre vue du four-tunnel électrique Usine Banania 1959 ©SHC
Autre vue du four-tunnel électrique Usine Banania 1959 ©SHC
Récupération des biscuits vers l'opération de broyage et de tamisage Usine Banania 1959 © SHC
Récupération des biscuits vers l’opération de broyage et de tamisage Usine Banania 1959 © SHC

3. Le broyage et le tamisage

Des contrôles permanents sont menés et la poudre est ensuite dépoussiérée avant de pénétrer dans la mélangeuse Usine Banania ©SHC
Des contrôles permanents sont menés et la poudre est ensuite dépoussiérée avant de pénétrer dans la mélangeuse Usine Banania ©SHC

4. L’ajout des ingrédients, le mélange et le tamisage

La poudre est finement broyée, tamisée et blutée (passage à travers des tamis de soie à trames très fines). La finesse de la granulométrie permet d’avoir une préparation instantanée et digeste.

Dans 3 grands récipients on ajoute alors :
1/ Du sucre broyé
2/ De la poudre de biscuit et du cacao
3/ De la farine de banane, du sucre vanille, du phosphate.

Ajout des ingrédients melage et tamisage Usine Banania 1959 ©SHC
Ajout des ingrédients melage et tamisage Usine Banania 1959 ©SHC

Les 3 récipients aboutissent à une vis sans fin qui entraine l’ensemble dans la mélangeuse. Après avoir subi un dernier tamisage de sécurité le Banania est rassemblé dans un récipient principal, avant sa mise en sachet et son emballage.

5. La mise en sachets

Mise en sachets Usine Banania 1959 ©SHC
Mise en sachets Usine Banania 1959 ©SHC

6. Le conditionnement

Chaîne de conditionnement Usine Banania 1959 ©SHC
Chaîne de conditionnement Usine Banania 1959 ©SHC
Opérations de conditionnement Usine Banania 1959 ©SHC
Opérations de conditionnement Usine Banania 1959 ©SHC
Conditionnement mise en boites Usine Banania 1959 ©SHC
Conditionnement mise en boites Usine Banania 1959 ©SHC

7. La mise en caisse des fardeaux et la fermeture des caisses

Mise en caisse des fardeaux et fermeture des caisses Usine Banania 1959 ©SHC
Mise en caisse des fardeaux et fermeture des caisses Usine Banania 1959 ©SHC

8. La préparation du stockage et de l’expédition

Vers stockage et expédition Usine Banania 1959 ©SHC
Vers stockage et expédition Usine Banania 1959 ©SHC

L’équipement de l’usine Banania de Courbevoie en 1958

Le conditionnement est entièrement exécuté par des machines ultra-modernes : elles façonnent les sachets destinés à recevoir le Banania, collent les cartons, les remplissent, les ferment et les protègent par du cellophane.

L’usine de Courbevoie est équipée de 3 machines de conditionnement, des boîtes de 250g qui peuvent produire chacune 33.+000 boites par jour.

A cela s’ajoutent les chaînes de préparation des boîtes kilo (fer et carton) et 500 g (fer).

Les boîtes de Banania sont emballées sous caisses cartons, puis acheminées par camion vers les dépôts qui se trouvent dans toute la France ou sont livrées directement chez les clients importants : la production est de 30 tonnes par jour à Courbevoie. (Source: Notice accompagnant le schéma de production).

Usine Banania de Courbevoie en 1935 © Meccano Magazine BNF Gallica
Usine Banania de Courbevoie en 1935 © Meccano Magazine BNF Gallica

A l’époque 70% des « petits déjeuners » consommés en France sortent des usines Banania de Courbevoie et de Clermont-Ferrand !

Le succès venait de l’extraordinaire machine publicitaire de Banania (voir l’article consacré à Banania de 1914 à 1976) et de la qualité des produits fabriqués.

Affiches Banania 1914 © Musée Roybet Fould (à gauche) - 1916 © Revue Musique et Théâtre BNF Gallica (à droite)
Affiches Banania 1914 © Musée Roybet Fould (à gauche) – 1916 © Revue Musique et Théâtre BNF Gallica (à droite)

Signalons également parmi les raisons de son succès la façon dont Banania arrive à se placer sur le terrain de la diététique et cherche même à acquérir une image médicale. On peut donner comme exemple la vulgarisation ci-dessous, employant volontiers des termes scientifiques et des coupes anatomiques simplifiées.

Communication diététique de Banania
Communication diététique de Banania